Les beaux jours sont de retours. A nous les apéros en terrasse, les déjeuners au soleil et autres grignotages avé les doigts.
Voici une série de recettes suivant le déjeuner à la campagne que nous avons organisé la semaine dernière. Il s'agissait d'un déjeuner à la mode américaine et j'ai donc essayé de concocter un menu cohérent et un minimum équilibré et légumié.

Les gnamas d’apéros et entrées :

Guacamole et tacos (on est aux Amériques, diantre !)

Cottage cheese (by myself) et radish. Radis, faites un effort,

Chicken wings et corn bread. Autrement dit, ailes de poulet marinées et pain de maïs.

DSC02008

 

Le plat principal :

Burger et petites herbes, accompagné de salade César.

 

Les desserts :

Trifle et brownies.

 

Le tout fut accompagné de vin californien et surtout, de bons amis.

 

Par ordre d’apparition à l’écran :


Le guacamole.

Pour 2 avocats bien murs, j’ajoute 1 ou 2 oignons nouveaux, le jus d’un citron, quelques feuilles de coriandre, 1 grosse cuillère à café de la coriandre en poudre, 1 petite cuillère à café de gingembre en poudre, une pincée de chili ou du piment ou une giclée ou deux de Tabasco, 1 cuillère à café de massalé, du sel. Je mixe et hop.DSC02009

J’avoue, je n’ai pas fait les tacos…

 

Cottage cheese.

J’ai essayé deux méthodes, toutes deux délicieuses mais la première est bien plus rapide.

 

Méthode 1, issue de la recette de Lilo de Cuisine Campagne.

 

Pour 1 litre de lait frais entier (les Fayes me concernant). Chauffer le lait à 40°, ajouter le jus d’un citron et demi (mes citrons bios sont énormes et si Lilo conseille le jus d’1 citron par demi litre, j’ai jugé qu’un et demi devrait suffire). Touiller immédiatement et le miracle fromager se produit. Le lait caille. Touiller de temps en temps et laisser refroidir. Verser dans une passoire fine. Dans la passoire, le futur fromage frais. Dans le saladier, le petit lait (utilisé plus tard pour faire le corn bread et encore plus tard, des pancakes).

Déposer le fromage dans un pot, ajouter une cuillère à soupe de crème fraiche, et mélanger parfaitement le tout à la fourchette pour bien écraser les morceaux agglomérés de fromage. Vous ajouterez ensuite ce qui vous inspire le plus : sel, poivre, menthe, persil, ciboulette, oignons nouveaux, ail, tomate séchée …

Quant à moi, je gratifiais mon fromage de sel, de poivre et de ciboulette et nous y trempotions les radis à l’envie.

 

Méthode 2, issue de mon guide pour déshydrateur.

 

1 litre de lait

2 gouttes de présure

1 cuillère à soupe de yaourt

Portez le lait à la température de 22°C. Mélangez-y parfaitement le yaourt et la présure. Versez ce liquide dans un récipient en terre et placez le dans votre déshydrateur à 35°C durant dix à douze heure, jusqu’à ce que le mélange caille. Le caillé se sépare d’un petit lait transparent et vaguement jaune. Le petit lait issu de la première méthode est quant à lui totalement laiteux.

Découper le caillé en le quadrillant avec un couteau long. Replacer dans le déshydrateur chauffé à 82°C durant 15 minutes.

Pendant ce temps, faites chauffer de l’eau dans une cocotte. il doit y avoir environ 5 cm d’eau. Chauffer l’eau à 46 °C. Placer le pot de caillé dans cette cocotte remplie d’eau et maintenir le caillé à 46 ° durant 20 minutes. Placez le pot dans un bac d’eau froide afin de le refroidir au plus vite (ce qui lui évite ce goût acide).

Enfin, versez le caillé dans une passoire fine et laissez le s’égoutter.

Comme précédemment, ajoutez une cuillère à soupe de crème, puis sel et herbes si vous le souhaitez.

C’est un peu long et fastidieux. Le goût n’en est pas meilleur, mais on obtient plus de fromage avec cette méthode là. Inévitablement, nous ne sentons pas le goût de citron dans ce fromage. Toutefois, le jeu en vaut-il la chandelle ?

 

Chicken wings

 

Marinade :

2 petits oignons

50 g de sucre de canne roux

6c à soupe de vinaigre de cidre

300 ml de sauce tomate (maison et avec les tomates du jardin)

1 petite boite de concentré de tomates (70 g)

3c à soupe de sauce Worcestershire

1 c à café de moutarde

½ piment antillais (ou plus si vous n’êtes pas une chochotte comme moi)

sel

DSC02018

 

Préparer la marinade la veille.

Faire revenir les oignons dans un peu d’huile sur feu moyen, saler. Lorsqu’ils ont bien « fondus » ajouter le sucre de canne et laisser caraméliser 2 minutes. Baisser le feu et ajouter le vinaigre. Remuer 30 secondes puis ajouter la sauce tomate, le concentré de tomates, la sauce Worcestershire, la moutarde et la dose de piment que vous jugerez raisonnable.

Faire cuire et réduire durant une vingtaine de minutes ou plus suivant la réduction que vous souhaitez obtenir. Cela dépend aussi beaucoup de la sauce tomate utilisée.

Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Vous souhaiterez peut-être mixer cette marinade afin de la rendre très onctueuse. Me concernant, je l’ai laissée telle quelle, sans doute pour éviter de laver un nouvel ustensile…

 

J’ai également séparé les ailes de poulet en 2 et j'ai enlevé le maximum de peau particulièrement grassouillette à cet endroit là. Berk.

Pour ce faire j’ai rapidement passé les ailles de poulet sous le gril du four afin que la peau se raidisse un peu sous la brutalité du choc thermique.

 

Oindre généreusement les ailes de poulet de ce mélange et réserver au frais toute une nuit.

Sortir le plat le matin. A l’heure de l’apéro, disposer les ailes de poulet sur une plaque de cuisson, et faire griller au barbecue ou sous le gril du four. Retourner à mi cuisson. La cuisson totale prenant entre 5 et 10 minutes.

Accompagner de corn bread afin d’adoucir le feu des chicken wings (pour peu que vous ayez eu la main lourde sur le piment).

 

Corn bread :

DSC02014

 

J’ai préparé la pâte la veille afin de me libérer le maximum de temps le jour J.

 

120 g de farine de blé

120 g de farine de maïs (pas de maïzena halte là, il s’agit bien d’une farine de maïs, légèrement dorée. Je pense néanmoins qu’avec de la polenta, cela peut marcher).

80 g de maïs en boite

100 g de beurre fondu (je pense qu’on peut en mettre moins)

1 gros œuf

230 ml de lait (pour ma part, j’ai utilisé le petit lait du fromage réalisé plus haut)

1 cuillère à soupe de sucre

1 pincée de sel

½ cuillère à café de levure et ½ cuillère à café de bicarbonate

 

Mélanger tous les éléments secs, puis ajouter le beurre fondu, l’œuf battu, le lait puis le maïs en grain. La pâte est rendue un peu granuleuse par la farine de maïs, pas d’affolement. 

 

Déposer dans un moule à gratin pas trop grand car le corn bread doit être un peu épais (3 à 4 cm une fois cuit).

Faire cuire à 180° durant 30 minutes environ, jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré. Laisser refroidir, démouler et couper en carrés de 3 à 4 cm de côtés.

 

Je vous raconterai un peu plus tard, la salade césar, les burgers qui déchirent, le trifle et les brownies…


DSC02064DSC02069