Lors de notre séjour à Londres, nous sommes allés déjeuner chez Ottolenghi, un excellent traiteur/cantine, un de mes coups de coeur londonnien.

La boutique de Notting Hill est assez petite. On peut y acheter ses vivres et les ramener à la maison, ou déguster tranquillement assis sur des chaises panton blanches dans une salle à manger toute aussi immaculée.

On rentre dans la boutique et l’on est accueilli par une table remplie de desserts plus appétissants les uns que les autres : du carrot and walnut cake au biscuit façon pudding aux noisettes en passant pas des gâteaux généreusement nappés de framboises, tout est extrêmement séduisant. Puis les plats salés : de gigantesques salades nous font saliver. Que va-t-on pouvoir choisir ? Cela semblait encore plus cruel que pour les desserts : les plats de viandes et de poissons marinés côtoient des salades colorées et généreuses. Poivrons marinés aux épices et mozzarella de bufflonne, courge butternut au sumac, pignons de pin et sauce au yaourt parfumé, pommes de terre aux herbes, aubergines aux épices mystérieuses et divines…

Enthousiasmée par l’aspect savoureux de cette cuisine, la grande qualité et la fraicheur des produits, j’ai acheté leur premier livre de cuisine. Il ne quitte pas ma table de chevet depuis lors, sauf lorsque je décide de lui réintégrer sa place somme toute légitime : la cuisine.

La première recette testée et approuvée fut celle des muffins à la myrtille. La recette est conçue pour un grand nombre de muffins et vous pourrez raisonnablement diviser les quantités par deux. La principale modification que j’ai apportée à cette recette fut de réduire drastiquement (d’1/3) la quantité de sucre initialement prévue. Je pense même que j’aurais pu réduire davantage. La recette donnée ici tient compte de cet allègement en sucre.

Avant de vous donner la recette, j’aimerais vous donner une autre excellente adresse : celle d’un restaurant indien Imli, qui sur le principe des tapas, propose une multitude de plats délicieux. Attention aux quantités malgré tout, les tapas sont très copieux !

P1040700

540 g de farine

5 cc de poudre à lever

½ cc de sel

2 gros œufs

250 g de sucre blond de canne (je réduirai sans doute à 220g la prochaine fois)

140 g de beurre fondu et refroidi

380 g de lait

le zeste d’un citron

200 g de myrtilles

 

Préchauffer le four à 170°C. déposez des caissettes en papier dans des moules à muffins.

Mélanger la farine, la poudre à lever et le sel.

Dans un grand saladier, battre légèrement les œufs à la fourchette, ajouter le sucre en continuant de fouetter et verser le beurre fondu. Verser le lait, ajouter le zeste puis les fruits. Ajouter alors le mélange sec et mélanger grossièrement. Il est très important d’amalgamer rapidement tous les ingrédients sans pour autant que le mélange soit homogène. Comme dirait Monsieur Ottolenghi, le mélange doit rester « lumpy and rough ».

Déposer ce mélange à la cuillère dans les caissettes en papier pour les remplir et faire cuire au four pendant 30 à 35 minutes ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche lorsqu’on pique le muffin.

P1040694

 

suite du voyage

P1040584

P1040592

P1040594

P1040596

Neal's Yard

P1040599

P1040606

musée du design

P1040621

P1040646

P1040654

P1040658

P1040686

Tate Modern

P1040683

P1040685