Une soupe de saison pour changer de celle aux poireaux/pommes de terre que je ne fais jamais.
J'ai découvert les pois cassés il y a quelques années seulement. Ce n'était pas une tradition familiale, donc je n'y pensais pas. Depuis j'adore. Cette soupe que nous aimons assez épaisse se transforme toute seule et en quelques heures en purée. Cela nous permet alors de l'utiliser comme accompagnement d'une viande grillée. La version que je vous propose ici est raisonnablement épaisse.

DSC01709

 

Pour 4 personnes


300 g de pois cassés

3 carottes

2 poireaux

1 branche de céleri (optionnel)

1 branche de thym

1 feuille de laurier

1 oignon

1 gousse d’ail

1 tranche de lard fumé

 

Rincer les pois cassés dans une passoire fine. Les laisser s’égoutter pendant la préparation des légumes. Couper les carottes et tranches assez fines. Couper également les poireaux en petits morceaux. Emincer l’oignon. Couper le lard fumé en allumettes.

Dans une cocotte en fonte, faites revenir le lard fumé jusqu’à obtenir une jolie couleur grillée. Retirer du feu et réserver.

Ajouter alors l’oignon (il est à mon sens inutile de rajouter de l’huile ou une quelconque matière grasse) et faire revenir quelques minutes. Verser tous les légumes, 1 litre et demi d’eau froide, le thym et la feuille de laurier et quelques allumettes de lard fumé. Saler en fin de cuisson (comme pour tous les légumes secs). Si vous n’avez pas l’intention de mixer la soupe, vous pouvez verser tout le lard fumé, sinon il sera versé dans la soupe au dernier moment ou parsemé en décoration.

 

Comme je vous le disais plus haut, la soupe s’épaissit tout seule en refroidissant et si vous n’avez pas tout dévoré le jour même et que vous souhaitez lui conserver son statut de soupe, allongez là avec un peu d’eau ou du bouillon.