Nous rentrons d'un grand week-end au Croisic, presqu'île de Loire Atlantique entre La Baule et Guérande.


DSC02157

une paludière à Guérande


La gastronomie y est comme partout, réjouissante et pleine de paradoxes. Très saine, exposant à la fois une débauche de poissons et crustacés d’une grande fraicheur (c’est la moindre des choses) et proposant pour compenser, ici des galettes, là du Kouign Aman ou un peu plus loin des macarons au caramel. Bref, une abondance de produits au beurre. Salé s’il vous plait, au bon sel de Guérande, ça change tout.

Vous reprendrez bien un peu de crêpe avec votre beurre ?

 

C’est ainsi qu’après avoir pleinement ressenti la violence du paradoxe en question, une furieuse envie de légumes me prend.

Je parcours sites et blogs chouchous dont j’ai été privée pendant quelques jours et v’latipas que la délicieuse Cléa tombe tout pile avec son crumble de légumes aux flocons d’avoine !

Je suis régulièrement rassurée de constater que sur la blogosphère, l’engouement pour les flocons d’avoine s’exhibe. Rassérénée par une addiction semble t-il partagée, j’assume et j’ose maintenant annoncer haut et fort que je suis avoinotomane. Voilà c’est fait.

 

Je décidais donc de réaliser cette recette que je soupçonnais être irrésistible. Je l’adaptais en fonction de mes goûts et des ingrédients immédiatement disponibles.

Merci à Cléa qui, à la manière des meilleurs écrivains, (ceux qui expriment un sentiment ou une idée que l’on arrivait pas à formuler clairement) organise et met en plat des recettes dans lesquelles je me retrouve totalement et pour lesquelles je me dis : Bon sang mais c’est bien sûr, pourquoi n’y ais-je pas pensé avant. C’est exactement ce dont j’avais envie.


DSC02178

 

J’appelle ce plat granola aux légumes car les pépites de céréales me font penser à ce plat croustillant que nous dégustons régulièrement au petit déjeuner. On pourra néanmoins lui préférer l’appellation de crumble salé.

J'ai beaucoup aimé la légère acidité apportée par la moutarde ; tomber sur un grain de cumin mais aussi l'harmonieux mélange entre les pépites croustillantes et les tendres légumes.

 

Les légumes :

2 courgettes

4 carottes fanes

1 botte de navets

2 petits oignons nouveaux

1 aillet

 

le granola salé :

100 g de farine

30 g de son d’avoine

70 g de flocons d’avoine

1 cs de graines de courge

1 cs de graines de tournesol

1 cs de graines de sésame complet

1 cc de graines de cumin

1 cc de moutarde à l’ancienne

30 g de Cheddar fermier (2/3 + 1/3)

3 cs de fromage frais maison (un peu raté puisqu’il ressemble à du yaourt brassé, mais pour le coup parfaitement adapté à cette recette). Pour ceux qui n’auraient pas raté leur fromage et surtout ceux qui ne sont pas assez dingues pour faire leur fromage, une faisselle quelconque conviendra (lait de vache, chèvre ou brebis)

3 cs d’huile d’olive

sel, poivre

 

100 g de tofu

 

Faire cuire à la vapeur les carottes coupées en rondelles. 10 minutes suffiront.

Faire cuire à la vapeur toujours, et pendant 20 minutes, les petits navets nouveaux coupés en gros morceaux. Contrairement aux carottes, une cuisson fondante leur conviendra mieux (soit 20 minutes).

Epépinez les courgettes (elles rendront moins d’eau) et coupez-les en petits dés.

 

Préparez le granola ou le crumble :

Mélanger tous les ingrédients secs du granola puis ajoutez quelques copeaux de Cheddar (2/3) le fromage frais et la moutarde. Remuez rapidement. Ajoutez enfin l’huile d’olive et remuez du bout des doigts afin de former des miettes de taille irrégulière sans qu’elles soient pour autant trop grosses.

 

Déposez au fond d’un plat à gratin, une couche de courgettes crues, une couche de carottes cuites al-dente, le tofu coupé en petits dés, l’oignon nouveau et l’aillet émincés.

Poivrez.

Déposez ensuite les gros morceaux de navets nouveaux puis les miettes du granola et enfin le tiers du Cheddar restant

 

Enfournez à 180°C pour 35 minutes.


DSC02167