Il fait beau, il fait chaud, les barbecues comme les jupettes sont de sortie. Une soudaine envie de pissaladière me saisit (similaire, vous m'y faites penser, à celle de la focaccia. Mais si, celle du mardi soir).

DSC02286

Barbecue, vous disais-je, accompagné traditionnellement chez nous par une salade de tomates juteuses. Il est encore un peu tôt pour trouver de bonnes tomates et mes tomatiers à moi ne font que 30 centimètres. Je les entends d’ici râler et geindre de toute l’eau crachouillante qu’ils se prennent sur leurs pauvres petites feuilles.

La pissaladière est constituée d’une pâte à pain façon pizza garnie d’une bonne couche d’oignons préalablement fondus avec du thym dans un petit peu d’huile d’olive. J’y ajoute une lichette de moutarde forte pour relever le tout (anchois facultatifs).

Pâte à pain :

Je l’ai réalisée avec mon levain maison, légué fièrement et avec fortes circonvolutions par ma mère qui prépare son pain depuis plus de 10 ans avec. Un cadeau précieux.

A ce levain, j’ai ajouté 500 g de farine et 300 g d’eau tiède dans laquelle était mise à fondre une cuillérée à café de gros sel gris de Guérande. J’ai longuement pétri puis ai patienté durant 2 bonnes heures.

Si vous n’avez pas de levain, vous pouvez faire cette pâte à pain avec de la levure : 500 g de farine, 300 ml d'eau, 1cc de levure déshydratée et 1cc de sel. Le temps de pousse est un peu plus court avec la levure (1h/1h30).

J’ai ensuite étalé la pâte à la main, trempant celle ci et sa collègue régulièrement dans l’eau afin que la pâte ne colle pas.

Je l’ai nappée d’une bonne cuillère à café de moutarde, puis d’une généreuse couche d’oignons cuits à l’huile d’olive et au thym.

Je l’ai de nouveau laissé reposer au chaud durant ½ heure (voire plus) puis au four th°230 durant 10 minutes. C’est absolument délicieux.

DSC02291